Le cœur d'Israël !

Avraham Fried dans la main de Sarah
Cent ans que Tel-Aviv est une ville sans pause, hier, pour la première fois, elle s’est arrêtée.
Tel-Aviv s’est arrêté en admiration devant le silence !

La place Menorah Hall à Yad Eliyahu n’a jamais vu un tel spectacle ! Tous ceux qui passaient, en voiture ou à pied, s’arrêtaient. Il resta là à regarder avec étonnement l’immense foule rassemblée là. Un public de plusieurs milliers composé de toutes les nuances de l’arc-en-ciel israélien.

Là, sur la place d’entrée de Yad Eliyahu, se trouvent des ultra-orthodoxes avec des Arabes, des traditionalistes avec ceux qui sont tout le contraire, des membres de la Knesset et des maires aux côtés de travailleurs acharnés, Eli Hoon et « Amek Beit Yisrael ». Tous ensemble, et tous avec les yeux brillants et un immense sourire aux lèvres !

Faut-il s’étonner que Tel-Aviv ait arrêté une reine ?!

Des centaines de bus remplissaient le parking. Je suis venu ici de n’importe où dans le pays, d’Hispin à Eilat. C’était difficile pour tout le monde, ce n’était pas facile de tout laisser au milieu et de naviguer vers Tel-Aviv. Mais salut! Ce sont des bénévoles de Yad Sarah ! Ceux qui chaque jour laissent tout au milieu et vont apporter eux-mêmes, leurs capacités, leur temps, leurs compétences et surtout leur cœur immense.

Cette fois, ils sont venus parce qu’ils voulaient leur dire merci !

Tout a commencé par une réunion incroyable et stimulante de bénévoles avec des membres de la famille – des bénévoles de partout qui rencontrent des bénévoles de partout. Je ne sais pas et je ne me suis jamais rencontré, mais ce n’est pas grave, nous sommes tous une seule famille !

Lorsque la foule des lutins s’est alignée à leurs places dans un ordre exemplaire, après une logistique de préparation particulièrement précise et réussie, le bénévole Dvir Bendek est monté sur scène et a chaleureusement accueilli les bénévoles tout en leur faisant découvrir l’éventail des prestations de Yad Sarah en dire et en son.

L’Honorable Président de l’État, M. Yitzhak Herzog, un clair et vieil ami de Yad Sarah, a poursuivi la tradition familiale et a ouvert l’événement passionnant. Vous, chers bénévoles de Yad Sarah, êtes le cœur d’Israël !


Sous de vifs applaudissements, le public a accueilli le fondateur de Yad Sara, le rabbin Uri Lupolianski, qui a accueilli avec enthousiasme les nombreux volontaires, les a remerciés pour leur dévouement et leurs sacrifices quotidiens et leur a souhaité la poursuite d’un travail fructueux pendant de nombreuses années.

Le président du Conseil public international de Yad Sarah, le généreux philanthrope M. Aharon Frenkel, a adressé des félicitations enthousiastes sous les acclamations de la foule nombreuse.

Les 7 000 volontaires de Yad Sarah étaient honorablement représentés par 12 des pics phares ; Douze bénévoles de divers départements et services de Yad Sarah apportent une contribution significative dans leur bénévolat, représentant tout le peuple d’Israël en tant que partenaires, dans les dons et le bénévolat, en faisant preuve de la gentillesse révolutionnaire de Yad Sara.


Un à un, des artistes de premier plan sont venus chanter le meilleur répertoire de chansons de remerciement à ceux qui illuminent le monde d’une grande lumière. Le spectacle principal a été donné bénévolement par le chanteur géant Avraham Fried, qui a “électrisé le public”, tout en combinant paroles de Torah et bénédiction pour les bénévoles de la nation – “Comme nous nous sommes rencontrés”…

A quel point est ce bien!